RETOUR

Origine du Néolithique

L’apparition de la sédentarité, de l’élevage et de l’agriculture a profondément révolutionné la manière de vivre sur la Terre.

C’est la fin d’une longue ère – près de 99% de l’histoire humaine – durant laquelle les sociétés vivaient de chasse, de pêche, de cueillette. Vers 12'000 ans avant aujourd’hui, la Terre entre dans une phase environnementale favorable à bien des égards : un nouvel interglaciaire. D’abord au Proche-Orient, puis, jusque vers 5000 av. J.-C dans d’autres régions du monde comme la Chine, aux Andes, au Mexique, dans le Mississippi, en Nouvelle-Guinée, au nord de l’Afrique, des populations se sédentarisent et de nouvelles techniques se développent : l’élevage et l’agriculture.
Dans le « croissant fertile » du Proche-Orient, le plus ancien Néolithique apparu vers 9500 av. J.-C. ne connaît pas encore la poterie. Par contre, on y invente l’exploitation agricole de différents blés et on y développe l’élevage de moutons et de chèvres. Vers 7000 av. J.-C., une certaine pression démographique, mais aussi certainement des raisons politiques, pousse des populations agro-pastorales en direction du nord-ouest. Une branche de ce courant néolithique conquiert assez ra-pidement l’Anatolie, puis vers 6500 la Grèce, les Balkans vers 6200 et finalement l’Allemagne et le nord de la France vers 5500 av. J.-C. Dans nos régions, ce courant dit balkanique (culture du Rubané) touche le nord et l’est de la Suisse.
Un autre courant de néolithisation, dit méditerranéen, va parcourir les côtes entre la mer Egée pour finale-ment atteindre l’Espagne et le Portugal. Dès qu’il at-teint le sud de la France, ce courant dénommé Cardial va remonter la vallée du Rhône pour aboutir à l’ouest de la Suisse. Il donnera naissance à des courants culturels qui occuperont de manière persistante la moitié occidentale de notre pays.

‚Äč

Pour résumer la situation à la fin de la néolithisation de la Suisse, on pourrait parler d’un premier « Röstigra-ben » qui s’est formé entre un courant danubien au nord-est et un courant méditerranéen au sud-ouest. Entre les deux, les derniers chasseurs-pêcheurs-cueil-leurs du Mésolithique sont repoussés et finalement certainement acculturés. Cette frontière mouvante va encore souvent marquer des différences  culturelles importantes entre l’ouest et l’est de la Suisse dans les siècles et millénaires à suivre.

Rédaction des contenus: F. McCullough / R.Blumer // Conception-Graphisme-Intégration: PA Huguet