RETOUR

Structure des villages

Les villages néolithiques construits sur

les rives lacustres sont composés de plusieurs habitations rectangulaires, de greniers et de petits bâtiments annexes, formant des rangées plus ou moins régulières et perpendiculaires

à la berge du lac.

Les longueurs et largeurs des maisons varient res-pectivement de 6 à 12 m et de 3 à 6 m. Les bâtiments annexes sont plus petits et devaient servir à des activités artisanales particulières. On compte environ 6 à 10 maisons par village, mais à la fin du Néolithique certains villages en possèdent jusqu’à une centaine.

 

Des palissades peuvent entourer tout le village ou former des petits enclos permettant à la fois de délimiter le village et d’empêcher les animaux domes-tiques de sortir et les animaux sauvages de rentrer. Elles peuvent être construites avec du clayonnage et du torchis, ou à l’aide de planches assemblées maintenues par des piquets.

Des chemins ou des passerelles formés de deux alignements parallèles de pieux permettaient de circuler sur les sols boueux et instables entre les mai-sons et la terre ferme. A l’intérieur du village on dépo-sait des écorces, des planches, des branches ou des copeaux à même le sol pour faciliter la circulation.

 

Grâce à la dendrochronologie, qui permet de dater précisément l’abattage des bois, il est possible de déterminer que certains villages sont bâtis en une seule fois, tandis que d’autres sont progressivement agrandis.

Rédaction des contenus: F. McCullough / R.Blumer // Conception-Graphisme-Intégration: PA Huguet