RETOUR

Régime alimentaire et cuisine

La reconstitution du régime alimentaire néolithique se base sur les restes botaniques et zoologiques découverts dans les sites lacustres (grains, fruits et restes osseux), ainsi que les restes conservés dans les

récipients en céramique.

On estime que les aliments à base de végétaux cou-vraient environ 70% des besoins ; la viande, les poissons et les produits laitiers correspondent au 30% restant. Des résidus de nourriture carbonisée conser-vés dans des fonds de récipients attestent la consom-mation de bouillies et de soupes à base de céréales, de légumes, et de viande d’animaux domestiques (bo-vins, porcs et moutons).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les poissons étaient plutôt consommés rôtis ou sé-chés. Le bétail était également utilisé pour la pro-duction de lait à partir duquel on produisait yoghourt, beurre et fromage. Des restes de pains ont également été découverts dans certains sites. Les baies et pom-mes sauvages constituaient un apport important en vitamines, et les noisettes, faînes et graines de lin four-nissaient les acides gras essentiels. Le stockage de ces derniers assurait également un apport important en nourriture pour l’hiver.

Rédaction des contenus: F. McCullough / R.Blumer // Conception-Graphisme-Intégration: PA Huguet