RETOUR

Mégalithisme

Parmi les vestiges à vocation cultuelle du Néolithique, les plus spectaculaires sont ceux du mégalithisme, à l’image des alignements de menhirs du site de Clendy à

Yverdon-les-Bains.

Le mégalithisme peut se présenter sous des formes diverses : menhirs, statue-menhirs, pierres à cupules ou roches gravées. Sa répartition géographique en Suisse se concentre sur l’ouest du pays (bassin léma-nique, vallée du Rhône, région des trois lacs et pied du Jura). Ces blocs de pierre dressés mesurant jusqu’à 4 mètres de hauteur peuvent être isolés ou for-mer des alignements et des cercles. Ces ensembles sont considérés comme des lieux de culte ou de ras-semblement, en particulier ceux formant des espaces circulaires. Les mégalithes peuvent également être utilisés dans un contexte funéraire en formant des chambres dolméniques comme dans la nécropole du Petit-Chasseur à Sion.

Les menhirs sont parfois taillés et décorés de cupules et de motifs gravés comme des orants, des haches, des baudriers, ou encore des motifs géométriques. Les plus connus figurent sur des stèles à l’entrée des dolmens de Sion Petit-Chasseur (VS), sous la forme de personnages stylisés portant des poignards triangu-laires ou des arcs et flèches. Les statue-menhirs ont la particularité d’avoir été taillés de manière à obtenir une silhouette anthropomorphe avec une tête arron-die. A Yverdon-Clendy, ce ne sont pas moins de 45 menhirs et statue-menhirs qui forment deux aligne-ments et un hémicycle.

Ce type de vestige, dont la signification socio-religieu-se est bien établie, appartient à une tradition néolithi-que qui s’étend des Alpes à l’Atlantique entre le début du Néolithique moyen (vers 4500 av. J.-C) et le début de l’âge du Bronze.

Rédaction des contenus: F. McCullough / R.Blumer // Conception-Graphisme-Intégration: PA Huguet