RETOUR

Métallurgie

Les débuts de la métallurgie sur le territoire suisse sont attestés en premier lieu sur les rives du lac de Zürich durant la première moitié du 4e millénaire (entre 3900 et 3700 avant J.-C.) où l’on retrouve des lames de haches plates, des poinçons, des alènes et des parures en cuivre. Puis, au cours du 3e millénaire avant J.-C. apparaissent les poignards et les doubles-haches.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce sont toutefois les creusets utilisés pour la fonte du cuivre qui permettent d’affirmer que le métal a véri-tablement été travaillé sur place : il s’agit de petits ré-cipients en argile cuite, souvent en forme de louche avec une languette de préhension. Des morceaux de cuivre sont déposés dans ces creusets que l’on pla-cera dans le feu. A l’aide de soufflets, la température du foyer atteindra un peu plus de 1000°C jusqu’à la fusion du cuivre. Le métal liquide est ensuite versé dans un moule en pierre (grès, stéatite, etc.) ou en argile.

Le cuivre utilisé durant le Néolithique ne provient pas de nos régions mais doit être importé depuis les Balkans ou les Alpes orientales sous forme de lingots. Ce n’est qu’à partir du début de l’âge du Bronze, vers 2000 avant J.-C., que le cuivre sera allié à l’étain dans le but de produire un métal plus dur : le bronze.

Bois
Métallurgie
Céramique
Os, bois-de-cerf
Fibres, tissage
et vannerie
Silex, roches
Rédaction des contenus: F. McCullough / R.Blumer // Conception-Graphisme-Intégration: PA Huguet