RETOUR

Silex, roches

Le Néolithique est connu pour ses pierres polies utilisées principalement comme lames de hache et de herminette, et découvertes dans de grandes quantités dans les villages lacustres. Il s’agit de roches méta-morphiques alpines choisies pour leur dureté (serpen-tinite, éclogite, gabbro, etc.) ce qui implique une chaî-ne opératoire relativement longue pour leur mise en forme (débitage, bouchardage, perforation puis polis-sage) : l’expérimentation a montré que la production d’une lame peut exiger plus de 350 heures de travail.

Les roches siliceuses, dont la plupart sont importées depuis le Jura, le centre et le sud de la France, ainsi que du nord de l’Italie, sont taillées en lames de cou-teaux ou en pointes de flèches pour la chasse. L’im-portation de silex de très bonne qualité a permis de diversifier les formes des pointes de flèche qui témoi-gnent d’un savoir-faire remarquable. L’émergence de l’agriculture a également donné lieu à la création de nouveaux types d’outils en silex, notamment les cou-teaux à moissonner et les faucilles.

D’autres roches locales récoltées dans les lits de riviè-res ou dans la moraine ont servi à aménager des meu-les pour moudre le grain. Les plus petites deviennent des molettes, des percuteurs ou encore des poids de filets.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Certains minéraux et roches sont également valorisés pour devenir des pendentifs et des ornements.

Bois
Métallurgie
Céramique
Os, bois-de-cerf
Fibres, tissage
et vannerie
Silex, roches
Rédaction des contenus: F. McCullough / R.Blumer // Conception-Graphisme-Intégration: PA Huguet